Espais púb(l)ics

3 août au 24 septembre 2022
Présentation de la résidence le 22 septembre 2022 à 17h

Ingrid Riera | Maria Soler |

3 août au 24 septembre 2022
​Présentation de résidence le 22 septembre 2022 dès 17h


LA CHAMBRE BLANCHE accueille le duo catalan Maria Soler et Ingrid Riera pour une résidence internationale dans le cadre d’un échange avec Bòlit, Centre d'Art Contemporani à Gérone. Nous invitons le public à la présentation de résidence qui aura lieu le 22 septembre 2022 dès 17h.

Espais púb(l)ics (espace public - espace pubien) est un projet de recherche qui met en place un catalogue de graffitis avec du contenu sexuel et genré produit dans plusieurs villes et quartiers. Dans les villes où le projet a été mené, le duo s’intéresse aux sexualités et aux diverses formes féministes qui émergent de cette recherche. De plus, des synergies et des collaborations sont établies avec des artistes locaux. Le contenu de la recherche est généré à partir des actions dans l'espace public. Au cours de cette résidence, le duo souhaite également produire un fanzine. Dans le cadre du projet Espais púb(l)ics, il émergera une collection de fanzines qui introduira les différences culturelles sur la représentation de la sexualité dans l’espace public.

Depuis 2018, Maria Soler et Ingrid Riera ont formé le collectif La noia del monyo avec une approche qui fusionne la création artistique et la gestion culturelle par une frontière floue entre le rôle du commissaire et celui de l'artiste. Cherchant à utiliser l'art comme un outil de transformation sociale, le duo génère des projets interdisciplinaires basés sur la recherche et l'expérimentation de nouveaux processus créatifs et sur les formats d'exposition. Avec cette approche, La noia del monyo vise à développer une fonction éducative en donnant aux projets une nouvelle vie et une nouvelle forme. L’œuvre d'art devient un outil pour créer un espace de dialogue et de réflexion, un point de rencontre pour partager les émotions et la vie elle-même.


LA CHAMBRE BLANCHE accueille le duo catalan Maria Soler et Ingrid Riera pour une résidence internationale dans le cadre d’un échange avec Bòlit, Centre d'Art Contemporani à Gérone. Nous invitons le public à la présentation de résidence qui aura lieu le 22 septembre 2022 dès 17h.

Espais púb(l)ics (espace public - espace pubien) est un projet de recherche qui met en place un catalogue de graffitis avec du contenu sexuel et genré produit dans plusieurs villes et quartiers. Dans les villes où le projet a été mené, le duo s’intéresse aux sexualités et aux diverses formes féministes qui émergent de cette recherche. De plus, des synergies et des collaborations sont établies avec des artistes locaux. Le contenu de la recherche est généré à partir des actions dans l'espace public. Au cours de cette résidence, le duo souhaite également produire un fanzine. Dans le cadre du projet Espais púb(l)ics, il émergera une collection de fanzines qui introduira les différences culturelles sur la représentation de la sexualité dans l’espace public.

Depuis 2018, Maria Soler et Ingrid Riera ont formé le collectif La noia del monyo avec une approche qui fusionne la création artistique et la gestion culturelle par une frontière floue entre le rôle du commissaire et celui de l'artiste. Cherchant à utiliser l'art comme un outil de transformation sociale, le duo génère des projets interdisciplinaires basés sur la recherche et l'expérimentation de nouveaux processus créatifs et sur les formats d'exposition. Avec cette approche, La noia del monyo vise à développer une fonction éducative en donnant aux projets une nouvelle vie et une nouvelle forme. L’œuvre d'art devient un outil pour créer un espace de dialogue et de réflexion, un point de rencontre pour partager les émotions et la vie elle-même.

Maria Soler habite à Gérone (Espagne). Elle a un diplôme en histoire de l’art (Université de Gérone) et une maîtrise en études théâtrales (Université autonome de Barcelone). Ses intérêts sont la création artistique, la communication culturelle, la production des spectacles et la médiation communautaire. Elle a participé à des projets curatoriaux et créatifs en relation avec le monde éducatif : Bòlit Mentor (2019-20), Memòria i visions (2019) et Segona Residència (2022). Au champ des arts performatifs elle a travaillé pour différents festivals, compagnies et organismes : La Caldera Les Corts (2016), Festival Sismògraf (2017-19), Museu del Cinema (2017-19), Cie. La Virgueria (2018), Cie. La mujer del carnicero (2021-22), Cie. Irregulars (2022), Projecte I.G.L.U (2022). Comme projets personnels, elle a travaillé dans l’organisation du Festival Píndoles, un événement annuel du théâtre émergent en espaces singuliers et la cofondation de La noia del monyo, un collectif artistique qui met de l’avant les questions du genre en utilisant les arts visuels et performatifs en relation avec l'espace public.


Ingrid Riera, de Sant Esteve d'en Bas (Catalogne - Espagne), 1990. Elle a un diplôme en production audiovisuelle et multimédia (Université de Gérone - Eram et PHL Hasselt - Belgique) et un master en gestion culturelle (UOC). Les projets qu'elle mène vont de la création, la communication, le graphisme, la programmation, la production à la médiation/éducation. Elle a travaillé dans des organismes et des festivals tels que Museu del Cinema, La Mirona, Teatre de Bescanó, Festival Sismògraf ou Black Music Festival. Pour elle, travailler dans l'art et la culture est une façon de faire de la politique. La noia del monyo est le collectif artistique qu'elle crée avec Maria Soler. Les œuvres s'appuient sur la performativité des arts visuels, des féminismes et des espaces publics. D'autres projets artistiques et culturels avec lesquels elle a travaillé sont « En construcció » (mentor Bòlit), « Memòria i visions » (La Volta), #itutambé (Consell Comarcal de la Selva), « Dones Pont. Relats de resiliència », « Antenes. Connectant amb la cultura » (Tramoia Produccions Culturals).


Photo : La noia del monyo, 2021.






Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: