GREVE en valise

Silvia Pujia | Maria Teresa Zingarello |

5@7 d'ouverture le jeudi 23 août 2012
Échange avec Rad'Art (Italie)

Souhaitant se réapproprier, réutiliser et repenser l’espace urbain, Maria Teresa Zingarello et Silvia Pujia réalisent des actions artistiques dans la sphère publique. Pour elles, intervenir de cette façon dans un lieu est un moyen de révéler, de récupérer et d’interagir avec des réalités latentes que l’espace contient et avec les gens qui l’habitent. C’est dans cette optique que le duo d’artistes italiennes, qui ouvre la programmation in situ 2012-2013 de LA CHAMBRE BLANCHE, aborderont leur séjour de création au Québec. S’immergeant dans la réalité locale, elles travailleront à dégager les significations, les histoires, les mémoires et le tissu de la vie quotidienne qui composent l’espace public, de même que les conflits, contradictions et éléments de crise, d’urgence, qui le façonne. Étudiant les caractéristiques du territoire, elles mettront en lumière certains de ses éléments spécifiques qui sensibilisent et encouragent le public à devenir un acteur : une personne qui, en interagissant dans un projet culturel, crée une nouvelle manière de vivre, d’habiter la ville et ses espaces. Réceptives et sensibles au présent contexte de la grève étudiante, les artistes se pencheront sur cette problématique et porteront une attention toute particulière à sa dynamique sociale.

GREVE en valise @ LA CHAMBRE BLANCHEGREVE en valise @ LA CHAMBRE BLANCHEGREVE en valise à QuébecGREVE en valise à QuébecGREVE en valise à QuébecGREVE en valise à QuébecGREVE en valise à QuébecGREVE en valise à LévisGREVE en valise à LévisGREVE en valise à LévisGREVE en valise à LévisGREVE en valise à Lévis


Bio

Silvia Pujia (Lamezia Terme, 1985) vit et travaille à Lamezia Terme et Rome. Elle a étudié l’Histoire de l’art à l’Université La Sapienza (Rome) où elle complète présentement un diplôme de maîtrise en commissariat. En 2011, elle a été récipiendaire d’une bourse d’étude en photographie de l’Université Goldsmiths (Londres). Au cours de la dernière année, son travail a été exposé dans cette université, de même qu’au Museo delle Mura (Rome). Elle collabore sur le plan artistique avec Maria Teresa Zingarello depuis 2010.

Démarche

Maria Teresa Zingarello et Silvia Pujia s’intéressent à la relation entre les gens et l’espace urbain. Elles travaillent à partir d’espaces non définis, de lieux marginaux, pour élaborer des enquêtes et actions sur le territoire, parfois au moyen de l’interaction et de la participation directe des citoyens. Leur approche créative est le fruit d’une collaboration artistique intense qui s’emploie à étudier les effets de l’intervention performative dans les zones urbaines. À travers des actions publiques, performatives et relationnelles inhérentes au contexte, elles explorent les interstices du territoire urbain.

Bio

Maria Teresa Zingarello (1985) travaille à Rome et à Londres. Elle a étudié l’Histoire de l’art à l’Université La Sapienza (Rome) où elle complète présentement un diplôme de maîtrise en commissariat. En 2011, elle a été récipiendaire d’une bourse d’étude en photographie de l’Université Goldsmiths (Londres). Au cours de la dernière année, son travail a été exposé dans cette université, de même qu’au Museo delle Mura (Rome) et à plusieurs reprises en Italie. Elle collabore sur le plan artistique avec Silvia Pujia depuis 2010. Son travail s’intéresse à la relation entre l’éphémère et la mémoire, les espaces de la vie quotienne et l’exploration aléatoire du tissu urbain et rural.

Démarche

Maria Teresa Zingarello et Silvia Pujia s’intéressent à la relation entre les gens et l’espace urbain. Elles travaillent à partir d’espaces non définis, de lieux marginaux, pour élaborer des enquêtes et actions sur le territoire, parfois au moyen de l’interaction et de la participation directe des citoyens. Leur approche créative est le fruit d’une collaboration artistique intense qui s’emploie à étudier les effets de l’intervention performative dans les zones urbaines. À travers des actions publiques, performatives et relationnelles inhérentes au contexte, elles explorent les interstices du territoire urbain.




Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: