Les 24 heures du logiciel libre

Les 24 heures du logiciel libre et lancement de l’œuvre Web d’Étienne Baillargeon /// Événement présenté dans le cadre de la campagne de financement CUBE qui se tiendra les 25 et 26 février 2012 de midi à midi.

Les 24 heures du logiciel libre, c’est l’événement qui vous fera regretter d’avoir abandonné votre Nintendo aux mains de votre petit cousin en 1992! Pendant 24 heures consécutives, des passionnés d’art et de technologie vous feront vivre des expériences inédites à partir de jeux de votre enfance. En effet, dans le cadre de la campagne de financement CUBE, LA CHAMBRE BLANCHE convie le public à découvrir le potentiel poétique de ceux-ci. Du 25 au 26 février 2012 de midi à midi, assistez à la création de machinimas, c’est-à-dire de séquences animées créées par un détournement et une trituration du contenu des jeux vidéos (voir la définition complète ci-bas). Cet événement sera aussi l’occasion de dévoiler au public l’œuvre Web d’Étienne Baillargeon réalisée lors d’une résidence à l’automne 2011. Intitulée AIM, ce projet d’art réseau se présente comme une progression dans l’univers singulier et énigmatique de l’artiste. Ce dernier fera une courte présentation de son projet au public le samedi 25 février dès 17h. De plus, hors de question de vous laisser partir de notre laboratoire Web la panse vide! Des mains expertes vous concocteront sur place les célèbres hot-dogs européens du Bar l’Inox. Accompagnez ceux-ci d’une bière de la microbrasserie Le Corsaire et félicitez-vous de soutenir aussi copieusement LA CHAMBRE BLANCHE! ***Le mot Machinima est un néologisme formé de machine, cinéma et animation. De manière générale, il désigne la création de séquences d’images animées créées à partir du contenu esthétique et technique des jeux vidéo. Il se distingue des pratiques cinématographiques et vidéographiques du fait qu’il propose un contenu visuel limité aux ressources virtuelles disponibles dans le jeu: en l’occurrence les arrière-plans, les niveaux, les personnages, etc. Par conséquent, le machinima n’est pas un enregistrement vidéo, mais un programme informatique exécuté en temps réel par les ordinateurs personnels, les consoles de jeux et autres systèmes. Le terme regroupe toutes les utilisations nouvelles et inattendues d’un jeu vidéo (comme la modification d’un tel jeu à des fins artistiques). Dans une perspective de détournement, il devient possible de court-circuiter la logique de fonctionnement du jeu par des moyens logiciels et matériels pour ainsi provoquer des événements inattendus. Dès lors, le jeu vidéo dévoile ses propriétés plastiques et par le fait même, son potentiel poétique. Source : Wikipédia***






Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: