La Fable d'OxA-21965

Anna Eyler | Nicolas Lapointe |

3 juillet au 30 août 2019
​Résidence à Bòlit (Gérone, Catalogne)


Depuis la révolution industrielle, nos relations avec la Terre sont devenues de plus en plus médiatisées par les technologies de visualisation, de sonification, de classification, de cartographie et de simulation. Dans un même temps, ce sont les minéraux et les matériaux de la terre qui ont facilité ces développements technologiques. La Terre peut donc être comprise comme un objet de communication lui-même, fournissant les minéraux essentiels aux technologies numériques contemporaines. Mais est-ce tout ce que dit la Terre? Y a-t-il d'autres histoires enfouies sous la surface?

Pendant leur résidence, Eyler et Lapointe explorent les liens intimes entre la géologie et la technologie. Les êtres humains et la Terre existent sous la forme d'une boucle de rétroaction, influençant - et à leur tour, influencés l'un par l'autre. Cependant, dans un contexte contemporain, l'accumulation accablante de déchets électroniques expose les enjeux géophysiques de cette relation. Les artistes considèrent l’engagement avec la technologie dans un contexte des profondeurs (ou de la géologie) comme un moyen de défier l'idée de développement technologique comme un «progrès naturel». Ils terminent actuellement une vidéo canal unique (single-channel) présentant des phénomènes géologiques et archéologiques numérisés en 3D de la région de Gérone en Catalogne.

Depuis la révolution industrielle, nos relations avec la Terre sont devenues de plus en plus médiatisées par les technologies de visualisation, de sonification, de classification, de cartographie et de simulation. Dans un même temps, ce sont les minéraux et les matériaux de la terre qui ont facilité ces développements technologiques. La Terre peut donc être comprise comme un objet de communication lui-même, fournissant les minéraux essentiels aux technologies numériques contemporaines. Mais est-ce tout ce que dit la Terre? Y a-t-il d'autres histoires enfouies sous la surface?

Pendant leur résidence, Eyler et Lapointe explorent les liens intimes entre la géologie et la technologie. Les êtres humains et la Terre existent sous la forme d'une boucle de rétroaction, influençant - et à leur tour, influencés l'un par l'autre. Cependant, dans un contexte contemporain, l'accumulation accablante de déchets électroniques expose les enjeux géophysiques de cette relation. Les artistes considèrent l’engagement avec la technologie dans un contexte des profondeurs (ou de la géologie) comme un moyen de défier l'idée de développement technologique comme un «progrès naturel». Ils terminent actuellement une vidéo canal unique (single-channel) présentant des phénomènes géologiques et archéologiques numérisés en 3D de la région de Gérone en Catalogne.
.








Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: